Fondation Moi pour Toit
Fondation Moi pour Toit

Actualité de la Fondation

Le voyage solidaire
Par: Fondation Moi pour Toit
Dans: News
Le 15 Mai 2016

Un voyage qui a du sens… et qui va permettre des rencontres pleines d’émotion. C’est en substance le désir de Christophe Ançay qui a choisi d’emmener sa famille à Pereira en Colombie. Une destination qui n’a pas été choisie par hasard: «En juin on part avec ma femme Anne, et nos trois filles de 12, 10, et 8 ans, rendre visite à mon beau-frère Raphaël Lavanchy, qui travaille pour la fondation Moi pour toit.»

Une récolte de fonds

Les filles ont des étoiles dans les yeux depuis que la date du départ a été fixée. Elles sont impatientes d’aller à la rencontre de ces enfants et de revoir leur oncle qui travaille au foyer depuis une année et demie. «La Gazette» avait d’ailleurs fait un reportage sur cet enseignant au grand cœur: «Je me disais que j’avais tellement reçu dans la vie, qu’il était maintenant temps de donner.»

Un besoin de se rendre utile mêlé à un puissant attachement pour ce pays a donc poussé Raphaël Lavanchy à aider les enfants dans le besoin. Quant à ses nièces, elles aimeraient amener des crayons, des livres, du papier et autres articles pour les enfants. «Afin de pouvoir en amener un maximum, nous lançons un appel à la générosité des gens de la région. Pour ne pas mélanger notre voyage avec l’aide apportée, nous demandons aux gens qui veulent nous soutenir de verser leur don directement à la fondation ou de contacter Christian Michellod, son fondateur», précise Christophe Ançay. En attendant, les filles regardent les traces blanches laissées par les avions dans le ciel, en comptant les jours, les heures jusqu’au départ prévu le 25 juin.

Marcel Gay

Article paru dans la Gazette du 13 mai 2016 à télécharger ici (pdf).

Commentaires

Andres colombiano

Date: 16 mai 2016

Con ganas de verlos..... me alegro de la labor q estan llevando no duden en contactar conmigo y mi esposa. Recientemenete nos venimos a vivir a bourg st pierre y hemos visto la publicidad en la gazette. Felicidades tengo ganas de volver a mi pueblo que viva pereira la q t y m

Répondre