Fondation Moi pour Toit
Fondation Moi pour Toit

Nos médias

Le mentaliste va vous surprendre
Par: Fondation Moi pour Toit
Dans:Presse
Le 21 Oct 2016

Plus de 110 représentations dans toute la Suisse romande pour son premier spectacle; un second show qui vient de démarrer fort: le mentaliste. Gabriel Tornay surfe sur la vague d’un succès grandissant. Encore peu connu en Valais – malgré son patronyme… – il présentera le spectacle des soirées en faveur des enfants de la fondation Moi pour toit, les 4 et 5 novembre à l’Hôtel Vatel à Martigny.

Avec Gérald Métroz

Après Yann Lambiel, Alexis Giroud, Jean-Louis Droz, Marc Don- net-Monay, Frédéric Recrosio, Thomas Wiesel, Nathanaël Rochat – notamment – voici un nouveau venu dans la liste des invités de Moi pour toit. «Le Mentaliste», dont beaucoup de mordus ont apprécié la série télévisée, fera étalage de tout son talent pour vous surprendre, effrayer, amuser au cours d’un spectacle interactif qui mêle mystère et humour.

Une autre animation est programmée pour ces soirées solidaires, conviviales et festives: le Songshine Trio avec la voix étonnante de Gérald Métroz, qui se produira au cours du repas de gala à la fin duquel vous pourrez gagner un voyage en Colombie «tout compris» en compagnie du fondateur et président de Moi pour toit, Christian Michellod.

Un bol d’air financier

Toujours très courues, ces soirées sont un véritable bol d’air financier pour cette organisation qui célébrera, en 2017, ses trente ans d’activités auprès des enfants et jeunes défavorisés de Pereira en Colombie. «Suivant les années, le bénéfice de ces deux rendez-vous nous injecte quasiment deux mois de vie supplémentaire. De quoi respirer un peu plus tranquillement à l’approche de ces fins d’année toujours délicates à boucler», explique le président de Moi pour toit. Un président heureux et toujours aussi motivé à venir en aide à ces enfants dans le besoin. «J’ai commencé avec un foyer qui accueillait douze petites filles en danger d’exploitation sexuelle et qui avait entre 10 et 12 ans. Trente ans plus tard, elles m’appellent toujours «papa Christian». Sur les douze, j’en ai retrouvé onze! Dernièrement à Medellin, j’ai rencontré Monica qui vient de fêter ses 40 ans et qui avait vu l’assassinat de ses parents en direct, quand elle avait 8 ans. Je lui ai offert un panda en peluche, son rêve de petite fille. Quelles émotions!» Partagées.

«Tu es la première personne qui m’a donné une chance», avait dit Monica à son papa au début des années 90. Le lien, fort, n’a pas été rompu.

Bref. Depuis 1987, Moi pour toit lutte au quotidien auprès de ces gosses cabossés par la vie. Pour soutenir cette lutte, vous pouvez passer une soirée pleine d’émotions et de joie, les 4 et 5 novembre à Martigny. Faites d’une pierre deux coups… de main: aidez en vous amusant!

Article paru dans la Gazette du 21 octobre 2016 à télécharger ici (pdf).

Commentaires

Répondre