Fondation Moi pour Toit
Fondation Moi pour Toit

Nos médias

Le souper de soutien
Par: Fondation Moi pour Toit
Dans:Presse
Le 20 Avr 2012

MOI POUR TOIT | La fondation dévoile l’affiche des deux soirées qui marqueront son 25e anniversaire. Nouveauté et tradition. Humour et amour…

Ils peuvent paraitre encore lointains, ces rendez-vous annuels que la Fondation Moi pour toit met en scène depuis 2004. 16 et 17 novembre, automne à la carte alors que le printemps peine encore à s’imposer. Mais en cette année destinée à consolider les bases et resserrer les liens entre les parrains helvétiques et les enfants de Pereira en Colombie, mieux vaut s’y prendre plus tôt que trop tard. Car les places sont limitées et les premières inscriptions déjà enregistrées.

NOUVEAUTE

Pour la première fois de ses vingt-cinq ans d’histoire et de lutte, papa Christian, le fondateur, a décidé de frapper un grand coup. Un grand coup à la porte de votre cœur. Huit enfants et jeunes de Moi pour toit viendront en droite ligne de Pereira afin de participer à ces soirées. Ce groupe de danseurs travaille déjà̀ depuis un mois sur le projet artistique. Avec foi et enthousiasme. Ces jeunes, dont certains
 vivent à la fon
dation depuis
 dix ans, sont quelques-uns des fruits
 récoltés grâce au travail entêté de Moi pour toit. Un exemple vivant qui montre que le soutien des Valaisans se concrétise humainement sur le terrain de l’enfance maltraitée et méprisée.

AVEC LAPP ET SIMON!

Humour et amour sont les deux piliers de Christian Michellod, le créateur de Moi pour toit. Alors, comme lors de chaque soirée de gala, le rire est aussi au menu. Après notamment Yann Lambiel, Fréderic Recrosio, Jean- Louis Droz et autre Alexis Giroud, c’est le duo Patrick Lapp et Jean- Charles Simon qui assurera le spectacle. Les deux larrons de la célèbre émission radiophonique «Aqua Concert» prendront leur retraite cet été. A Martigny et pour la fondation, ils présenteront, en grande première, une œuvre de Roland Dubillard, «Les Diablogues», suite hilarante de courts sketches bien dans le style qui continue de faire leur triomphe.

TRADITION

Mais encore? Un menu gastronomique de quatre plats, la présence du groupe sud-américain Kotosh, une soirée dansante, une tombola avec un voyage en Colombie à la clé. Bref, à rire, à pleurer, à boire, à manger. Il faut de tout pour faire une fête… solidaire.
Comme déjà dit, les inscriptions sont déjà ouvertes. Alors, avec les enfants colombiens et pour eux, bienvenue chez Moi… pour toit.

Télécharger la suite de l’Article de la Gazette en PDF

Commentaires

Répondre

*