Fondation Moi pour Toit
Fondation Moi pour Toit

Nos médias

Pour le bonheur des enfants
Par: Fondation Moi pour Toit
Dans:Presse
Le 15 Déc 2008

La fondation suisse Moi pour toit, active pour les enfants de Colombie, a été distinguée par le fonds d’aide Migros.

En Colombie, 45 millions d’habitants se partagent une terre 36 fois plus vaste que la Suisse et d’une richesse peu commune. Le Pays surprend par la diversité de sa flore et de sa faune ; il éblouit par l’abondance de matières premières et précieuses.

Hélas, la réalité sociale n’est pas la hauteur de cette image idyllique. Plus vieille démocratie du continent américain, la Colombie n’en n’est pas moins un pays de violence et, en maintes régions, de non-droit. Narcotrafiquants, paramilitaires et délinquants en tout genre font de ce pays un Etat corrompu où la justice est défaillante.

Plus de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté, un tiers dans la misère. De plus, la Colombie connait l’un des taux de criminalité les plus élevés au monde : chaque année, on y dénombre plus de 20000 homicides. Ces conditions sociales précaires n’épargnent guère les enfants. On estime qu’ils sont deux millions à subir des maltraitances. Certains travaillent dans des conditions difficiles malgré leur jeune âge ; d’autres vivent dans la rue ou se prostituent ; d’autres encore combattent aux côtés des guérilleros ; certains, enfin, sont victimes d’homicides.

Bref, ils sont extrêmement nombreux à ne pouvoir vivre dans l’insouciance qui devrait baigner l’enfance.

Réaction valaisanne

En 1987, Christian Michellod, journaliste sportif établi à Martigny, se rend en Colombie pour y adopter un enfant. Saisi par les conditions de vie difficiles au sein du pays et par la grande précarité des enfants des rues, il entreprend de s’investir pour leur apporter un soutien. De retour en Suisse, il monte le programme Moi pour Toit qui se consolidera et s’étoffera au fil des années. En 1991, la fondation obtient la reconnaissance de l’Etat du Valais et un statut juridique en Colombie.

Moi pour Toit a créé quatre foyers à Pereira. Ils offrent protection, éducation et espoir d’avenir à l’enfant et à l’adolescent en situation d’abandon ou de danger au sein de la famille. Depuis trois ans, le centre d’urgence Louis-Ernest Fellay offre une vingtaine de places aux enfants de la rue. On les soigne, on écoute le récit de leurs difficultés, puis on les redirige vers une institution correspondant à leurs besoins. La fondation tend la main aux enfants des rues ou à ceux qui cherchent à fuir un climat familial malsain. L’enfant vit dans l’institution comme dans une famille. Il bénéficie d’un hébergement, d’une scolarisation et d’un suivi par un éducateur. Dans la mesure du possible, la fondation tente de le réintégrer dans sa famille et joue le rôle de médiateur dans cette démarche.

De plus, elle a créé une école des parents ; lors des réunions, on y aborde les divers problèmes liés au développement de l’enfant. La fondation soutient également les familles dans leurs démarchent pour accéder aux soins médicaux et à divers services sociaux.

A terme, la majorité des enfants quittent l’institution pour vivre avec un membre de leur famille. Cependant, si la situation familiale ne permet pas la réunification, Moi pour Toit accompagne le jeune dans sa croissance afin qu’il devienne un adulte responsable, autonome, au bénéfice d’une formation professionnelle.

Aucune subvention en Suisse

Le siège social suisse de Moi pour Toit se trouve à Martigny. Les frais sont couverts par la vente d’artisanat ou de café dans le magasin de Martigny et par diverses manifestations. En Colombie, le quart du budget est assumé par le gouvernement colombien. En Suisse en revanche, Moi pour Toit ne reçoit aucune subvention communale, cantonale ou nationale. Le solde du budget est couvert par les dons collectés sur le principe de l’aide directe : chaque franc reçu est intégralement reversé à la fondation.

En 2008, Moi pour Toit a reçu un important montant en guise de soutien de la part du Fonds d’aide Migros. Cet organisme discret est un engagement de Migros dans le domaine de l’aide au développement.

En favorisant des projets d’impulsion en Suisse et à l’étranger, Migros entend aider les groupes de personnes défavorisées à obtenir de meilleures conditions de vie et leur permettre de participer activement à l’organisation de leur vie quotidienne à longue échéance. Moi pour Toit disposera d’une partie de cette somme pour mener à bien un projet intitulé « le chemin de l’école ». Il s’agit de sécuriser l’accès à un centre scolaire de la fondation pour les enfants de Colombie.

Mélanie Zuber
Migros Magasine

Commentaires

Répondre