Fondation Moi pour Toit
Fondation Moi pour Toit

Nos médias

Des stars reliées par un verre de l’IVV
Par: Fondation Moi pour Toit
Dans:Presse
Le 24 Nov 2017

LIVRE Pour la seconde fois, le directeur de l’IVV, Gérard-Philippe Mabillard, a ouvert son prestigieux carnet d’adresses et invité des personnalités à poser pour une œuvre caritative.

Gérard-Philippe Mabillard aime les stars et visiblement, ces dernières le lui rendent bien. Gérard Depardieu, Sir Paul Smith, Thomas Dutronc, Woody Allen, Oliver Stone, Marthe Keller, Zinédine Zidane… Stars de cinéma, sportifs célèbres, photographes renommés, vignerons talentueux ou musiciens adulés, ils ont tous dit oui au projet du directeur de l’IVV et se sont prêtés au jeu du portrait.

Pour la deuxième fois, ce dernier a marié sa passion de la photographie, son amour du vin et sa générosité pour donner naissance à un recueil de photos de stars, en faveur de l’association Moi pour Toit.

Gérard-Philippe Mabillard est presque un habitué du fait. En 2003 déjà, il sortait en collaboration avec Georges-André Cretton, photographe à Martigny, un livre en faveur de la fondation Ela, qui regroupe parents et patients souffrant de leucodystrophies. En 2012, c’est l’œuvre de Christian Michellod, qui soutient des enfants en Colombie, qui l’émeut et le pousse à ouvrir une première fois son prestigieux carnet d’adresses. Sorti en 2014, ce premier ouvrage sobrement intitulé «Inspirations» avait réuni 55 personnalités et rapporté 25 000 francs à la fondation. Avec cette nouvelle édition, Gérard-Philippe Mabillard a su convaincre 120 personnes d’adhérer à sa démarche.

Deux ans de rencontres

Si pour «Inspirations», ce sont les stars qui ont endossé le rôle de photographe, cette fois-ci, c’est Gérard-Philippe Mabillard qui signe la plupart des photos. Et il faut bien lui reconnaître un beau talent! Dans cette démarche encore plus personnelle, il élargit le cercle des personnalités et intègre aussi des artistes moins connus, qu’il apprécie, dont plusieurs Valaisans. Fidèle à lui-même, il laisse parler ses émotions et ses coups de cœur au travers de ses clichés.

Un chapitre est cependant réservé aux professionnels de la photo à qui Gérard-Philippe Mabillard a donné carte blanche pour immortaliser son fameux verre. Mais c’est tout de même lui qui a tiré le portrait de l’un des plus grands photo- graphes de notre époque: Peter Knapp. «C’est toujours très intimidant de se retrouver devant une telle figure. Généralement assez sévère, il m’a offert ce jour-là un de ses rares sourires.»

Pour réunir tous ces portraits, il lui aura fallu deux ans. Deux ans rythmés par l’amitié et les voyages, pour aller de Sion à Klosters, à Los Angeles ou à Copenhague… Mais comment a-t-il convaincu ces célébrités de lui ouvrir leurs portes? «Je connaissais la plupart d’entre eux et certains m’en ont présenté d’autres. Ainsi, c’est Jacques Du- tronc qui a fait le lien avec son fils Thomas. Il faut dire qu’à chaque fois que je vais en Corse le voir, je dors dans la chambre de Thomas.» Edité par les éditions Glénat, le livre «Autour d’un verre de vin» est distribué dans les librairies en Suisse, mais aussi en France, en Belgique et au Canada. «Plusieurs expositions à l’étranger prolongeront l’impact de l’ouvrage», se réjouit Gérard-Philippe Mabillard. La première est dédiée au seul cinéma et aura lieu du 1er décembre 2017 au 14 janvier 2018 à l’Espace photographie de Leica Store 105-109, rue du faubourg St- Honoré à Paris.

Une bonne opération pour l’IVV?

A ceux qui s’étonnent que le directeur de l’IVV s’engage dans cette entreprise, Gérard- Philippe Mabillard répond que son travail ne l’empêche pas d’avoir des passions et que cette bonne cause réunit son goût des rencontres et des vins du Valais. «J’ai pris sur mon temps libre et à mes frais tous les moments que j’ai consacrés à ce projet.» Si l’IVV a financé le tirage du livre, il faut savoir que «ça a coûté moins cher qu’une page de pub dans un grand magazine. Et toutes ces stars ont apprécié nos crus.»

Le Nouvelliste du 21 novembre 2017 par France Massy (PDF)

1

Commentaires

Répondre

*